7 :: 0 , 0 7



462 4 2013 - 14:24


     
       
         -
    -
    - . . . . .
    -
    -
    -
    -
    - .
    - .

       
     
       
       

    GEOLOGIE du PETROLE

     :: ::: ::: :: 

          

    GEOLOGIE du PETROLE

       aminegeo 16 2008 - 13:17


    Le charbon et le ptrole sont des roches sdimentaires biogniques.
    Le charbon est dorigine plutt vgtale et il ne sest form que dans la seconde moiti du carbonifre (le houiller). Le carbonifre inf (conglomrat dans les Alpes) est strile.
    Pour quil y ait formation de charbon, il faut des apports vgtaux importants et des lments dtritiques pour recouvrir rapidement ces dchets dans un climat quatorial ou tropical humide. Les dpts de charbon sont lis aux vestiges hercyniens : Appalaches, Oural, Massif central, Ardennes. Le charbon est de formation lacustre plutt que maritime.
    Toutes les priodes ont t plus ou moins favorables la formation de ptrole. Il faut une quantit suffisante de matire organique qui en gnral se dpose dans les mers. Le ptrole lacustre est rare.
    Lhistoire dun gisement ptrolier est complexe dans le temps et dans lespace car il y a migration du ptrole.

    Lenfouissement selon les rgions doit atteindre de 1 10km mais surtout la temprature atteinte doit tre reste dans la fentre huile. Lhistoire dun champ de ptrole stale sur 5 400Ma.
    1 dpt de matires organiques dans un bassin sdimentaire.
    2 Maturation de ce dpt pour former du krogne au sein dune roche ptrolifre appele roche mre. Il est ncessaire que lenfouissement permette datteindre une temprature suffisante mais pas trop leve (entre 65,5 et 150C). Il y a beaucoup de roches mres dans la terre mais lextraction du ptrole en est difficile car il y est trs dispers. La maturation par chauffement jusqu une temprature comprise dans la fentre huile peut se faire des Ma aprs lenfouissement.
    3 sous laction de la pression, il y a migration du ptrole jusqu une roche magasin (migration primaire). Cest en gnral une roche poreuse dans lenvironnement plus ou moins proche de la roche mre, cest la vritable roche ptrolifre exploitable.
    Pour la recherche des gisements, les tapes sont les suivantes :
    a rechercher sil y a des roches mres dans une rgion.
    b lhistoire dune ventuelle roche mre a-t-elle prsent des conditions favorables la maturation ?
    c y a-t-il des roches magasin possibles dans lenvironnement de la roche mre.
    4 - Il y a ensuite une migration secondaire correspondant une remonte du ptrole vers la surface sous leffet de la pression. Sil parvient en surface on parle de dismigration et le ptrole saltre en bitume. Sil rencontre une formation gologique qui le pige, il y reste et devient un champ ptrolifre exploitable.
    En profondeur il y a comptition entre les coulements deau et de ptrole, ce dernier est plus lger que leau.
    Dans les Alpes, il ny a pas de ptrole car lorogense a port les roches mres plus de 200C. Il reste des traces qui sont les terres noires et quelques sources naturelles de mthane sortant de terre comme Meylan ou Plenfrey (fontaines ardentes). Lorsque la temprature dpasse la limite suprieure de la fentre huile, le ptrole se transforme en gaz qui schappe.
    Dans le krogne, on retrouve de la matire organique glifie, des dbris organiques et des microfossiles. Ce sont ces microfossiles qui sont recherchs par les ptroliers comme tmoins de lexistence de roches mres. Ces microfossiles sont de trs bons marqueurs de lenvironnement et ils permettent de savoir si les conditions ont pu tre favorables. Dans les Alpes on rechercherait dans les terres noires du jurassique.
    Par exemple les conditions sont favorables lorsquil y a formation de blocs basculs ce qui cre des fosses marines assez profondes et isoles favorables une maturation en labsence doxygne (milieu rducteur). Les dpts contemporains de la formation des rifts (synrifts) sont foncs cause de la prsence de rsidus organiques alors que les dpts post rifts sont clairs.
    Lenfouissement des roches mres se fait par subsidence l'chauffement est fonction de la profondeur et de lintensit du gradient gothermique ce qui fait que la fentre huile 65,5C<T< 150C est atteinte ou non, dpasse ou non. Avec un flux gothermique de 30C/km lenfouissement est entre 1,5 et 4km, pour une zone volcanique comme Sumatra o le gradient est de 100C/km, elle est peu profonde et plus troite (entre 500m et moins d1km).



    On peut trouver du mthane lorsque la fentre na pas t atteinte ainsi que lorsque la temprature maximale a t longuement dpasse (gaz sec). Exemple des forages pour construire la dviation de Bourg dOisans qui ont provoqu la sortie de mthane (origine lacustre, le lac de Bourg dOisans existe depuis 20000 environ).
    Pour la recherche ptrolire il faut donc trouver la roche mre et reconstituer son histoire pour savoir sil y a eux maturation correcte ou non. On recherche ensuite de la roche magasin dans les roches environnantes (au-dessus, sur les cots ou en dessous).
    La roche magasin doit tre permable aux hydrocarbures, cette permabilit varie avec les fluides concerns en fonction de leur tension superficielle. Par exemple la pierre ponce une forte porosit mais les alvoles ne sont pas connectes entre elles et cette roche est impermable et cest pour cette raison quelle flotte sur leau.
    Dans une roche, il y a donc un certain taux de vide correspondant des cavits plus ou moins connectes. Ceci dfinit un premier taux de porosit. Ensuite cette porosit peut tre plus ou moins utilisable en fonction de la tension superficielle du fluide concern.
    On dfinit la porosit primaire qui est associe la texture de la roche. Le sable est trs poreux et a une bonne permabilit, largile est trs poreuse mais il ny a pas de connexion, elle est impermable. La porosit secondaire est associe une diagense incomplte, une altration ou des fractures. Par exemple, dans la rgion grenobloise le calcaire tithonique aurait pu faire une roche magasin a condition quil soit suffisamment fractur.





    La migration secondaire se fait sous leffet de la pression, le ptrole migrant vers des zones de plus faible pression. Elle se poursuit jusqu un obstacle qui pige le ptrole ou jusqu la surface.
    Les piges potentiels pour le ptrole sont dorigine soit tectonique soit sdimentaire.

    Lors des premires recherches ptrolires, les gisements trouvs taient tous associs des diapirs de sel et pendant un certain temps la prsence de ptrole et les diapirs ont t associs.
    Parfois la roche mre est aussi le pige comme dans les lentilles sableuses ou les rcifs

    Schma de piges slectifs
    .

    aminegeo
    :: ::
    ::   ::

    : 01/06/2008
    : 2340
    :
     Algrie



        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       aminegeo 16 2008 - 13:31



    :
    1 : :
    - "
    "
    - .
    - .
    .
    2 - : ( )
    :
    - : .
    - , ( ) .
    3 - :


    aminegeo
    :: ::
    ::   ::

    : 01/06/2008
    : 2340
    :
     Algrie



        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       1 18 2008 - 15:04


    1



    : 18/02/2008
    : 592
    :

    http://www.zahrete1elimene.jeeran.com

        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       IbRaHiMxHuNtEr 16 2008 - 11:43

    Merci pour les prcieuses informations

    IbRaHiMxHuNtEr
    :: ::
    ::   ::

    : 13/11/2008
    : 1524
    :
    : 29


        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       M.bilal92 16 2008 - 15:21

    aminegeo :

    :
    1 : :
    - "
    "
    - .
    - .
    .
    2 - : ( )
    :
    - : .
    - , ( ) .
    3 - :





    2008 17 2008 - 0:00 1

    M.bilal92
    :: ::
    ::   ::

    : 01/10/2008
    : 5316
    :
    : 24


        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       aayoub_9 16 2008 - 23:06


    aayoub_9
    :: ::
    ::   ::

    : 29/09/2008
    : 1492
    :


    : 25

        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       AmInx0o 16 2008 - 23:54


    _________________

    AmInx0o



    : 13/04/2008
    : 5414
    :
    : 28


        

    : GEOLOGIE du PETROLE

       M.bilal92 16 2008 - 23:59

    aminx00 :



    M.bilal92
    :: ::
    ::   ::

    : 01/10/2008
    : 5316
    :
    : 24


        

          

    - 

     :: ::: ::: :: 

     
    :